Depuis le 1er janvier 2017, Air Lorraine est ATMO Grand Est, nouvelle association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air pour le Grand Est.
AUCUNE ALERTE /  17 août 2017 M'inscrire aux alertes

Je suis enceinte

Lorsque je suis enceinte, les substances chimiques (produits d’entretien, de bricolage, les cosmétiques, les meubles en bois agglomérés ou vernis...) que j’utilise ou utilisées dans mon entourage peuvent avoir des conséquences pour ma santé et celle de mon fœtus. Les substances chimiques traversent la barrière placentaire et passent dans le lait maternel.

Les fœtus et les jeunes enfants sont particulièrement vulnérables et l’exposition à certaines substances toxiques peut nuire à leur développement physique.

Une vaste étude internationale, a montré la corrélation entre un faible poids de naissance (-2,5 Kg pour des nourrissons nés à terme) et une exposition pendant la grossesse aux particules fines (PM10 et PM2,5) principalement issues des combustions des activités industrielles, domestiques ou des transports. Ces enfants ont une probabilité plus forte de développer des troubles ultérieurs.

L’appareil respiratoire des jeunes enfants est en plein développement, des cellules respiratoires immatures trop fréquemment exposées risquent d'être définitivement abîmées. L'irritation des bronches liée aux polluants favorise également l'apparition de crises d'asthme et aggrave les lésions de la bronchiolite virale chez le nourrisson.

Conseils

Enceinte, je veille :

  • Aux produits d’entretien :
    • Je limite l’utilisation des produits d’entretien : j’évite de mélanger les produits entre eux et d’utiliser de grandes quantités. Je dois me limiter aux produits de base.
    • Je privilégie les produits naturels (bicarbonate, vinaigre blanc, savon noir, …)
  • Au bricolage :
    • Je ne prévois pas de travaux et j’évite d’aménager la chambre dans les 2 mois qui précèdent la naissance du bébé : les substances chimiques contenues dans les meubles et peintures restent dans l’air pendant très longtemps.
    • J’aère le plus souvent et longtemps possible chaque jour pendant les travaux, lors du stockage et montage des nouveaux meubles.
    • Je n’utilise pas de bougies, encens ou désodorisants parfumés.
    • Je limite l’utilisation des cosmétiques, crèmes parfumées, et/ou parfums non indispensables sur moi-même ou sur mon nourrisson.
    • J’évite les colorations ou teintures naturelles (henné, …).

D’autres conseils : rubrique « air intérieur »

  • A l’extérieur :
    • Je surveille les dépassements de seuils 
    • Lors du dépassement du seuil de recommandation et d’information : je privilégie une activité calme et j’évite les activités physiques intenses (ménage, marche à pieds rapide, etc…)
    • Lors du dépassement du seuil d’alerte : j’adapte ou je suspends mon activité et j’évite les déplacements à l’extérieur.

Avec bébé :

En ville surtout, je dois éviter les promenades avec mon bébé pendant un pic de pollution, surtout aux heures de pointe où l'air se charge en ozone (été) et en particules fines (hiver). Je favorise les balades le matin ou en soirée. J’évite les grands axes routiers, et je privilégie les espaces verts. Je suis vigilant au brouillard, les fines gouttelettes contiennent des polluants qui sont facilement inhalés. Enfin, même s’il fait chaud, je préfère le porte-bébé à la poussette, car il permet de le maintenir en hauteur à distance des pots d'échappement.