Depuis le 1er janvier 2017, Air Lorraine est ATMO Grand Est, nouvelle association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air pour le Grand Est.
AUCUNE ALERTE /  24 avril 2017 M'inscrire aux alertes

Effets

Pourquoi s’intéresser à la qualité de l’air intérieur ?

Nous vivons principalement dans des espaces fermés, qu’il s’agisse de lieux publics (transports, hôpitaux, écoles, universités, administrations, salles de cinéma, ...), de bâtiments professionnels (bureaux, commerces, …) ou personnels (logements individuels ou collectifs, …).

Ainsi, toute la population est exposée aux polluants de l’air intérieur. Une mauvaise qualité de l’air peut entraîner  maux de tête, fatigue, irritations des voies respiratoires, des allergies,…Dans certains cas des maladies respiratoires graves voire des cancers.

Le nombre de personnes souffrant d’allergies a doublé depuis vingt ans et 25 à 30 % de la population française est concernée. En France, le coût de la mauvaise qualité de l’air intérieur est estimé entre 13 et 38 milliards d’euros.

Quels sont les effets d’une mauvaise qualité de l’air intérieur ?

On distingue les effets liés :

  • à de brèves expositions de polluants à concentrations élevées : irritations de la peau et/ou des voies respiratoires, nausées, maux de tête, voire pour l’intoxication au monoxyde de carbone (CO) le décès.
  • aux expositions de longue durée à de faibles doses : pathologies respiratoires, neurologiques ou cardio-vasculaires graves, voire développement de cancers.