Depuis le 1er janvier 2017, Air Lorraine est ATMO Grand Est, nouvelle association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air pour le Grand Est.
AUCUNE ALERTE /  26 février 2017 M'inscrire aux alertes

Foire aux questions

1 - Quand on dit que l'air est pollué, qu'est-ce que ça signifie ?

mardi 14 avril 2015 14:20

 

Tout d'abord, il faut savoir qu'un air absolument pur, ça n'existe pas, à part dans un laboratoire ou une bombonne. L'air contient toujours des polluants. Volcans, tourbières et forêts émettent ainsi des particules, qui pour être naturelles, n'en sont pas moins polluantes.

Cela étant, la concentration de ces polluants varie beaucoup en fonction de la météo et des émissions identifiés sur un territoire. On dit que l'air est pollué dès lors qu'une certaine masse de particules par mètre cube d'air est dépassée.

Le Parlement Européen a fixé des seuils de concentration de polluants au-delà desquels on estime qu'il existe un risque pour les populations. Quand l'un de ces seuils est dépassé, on est face à ce que l'on appelle un épisode de pollution, ou pic de pollution. Les autorités et les populations sont alors informées et des mesures prises.

On distingue deux procédures différentes en fonction des seuils dépassés :

  • la procédure d'information et de recommandation quand les personnes sensibles courent un risque en s'exposant à la pollution;
  • la procédure d'alerte quand le risque concerne la population dans son ensemble.

 

En savoir plus

 

2 - Suis-je en danger quand il y a un pic de pollution ?

mardi 14 avril 2015 14:21

Lors d'un épisode de pollution, votre santé n'est généralement pas directement menacée. Toutefois, il est démontré que la pollution a bien un impact sur la santé et des effets à court, moyen et long terme.

On estime ainsi que si tous les pays du monde mettaient en œuvre l'ensemble des technologies de réduction des émissions connues à ce jour (par exemple dans le domaine des transports, du chauffage, de l'industrie, etc.) 1,5 millions de décès prématurés pour causes cardiovasculaires pourraient être évités chaque année (Source : A-C HIA 2014)

Les différents seuils de dangerosité sont définis par les autorités européennes qui distinguent deux procédures :

  • La procédure d'information et de recommandation quand le risque concerne les personnes sensibles ;
  • La procédure d'alerte quand le risque concerne la population dans son ensemble.

 

En savoir plus

3 - Quels sont les effets de la pollution sur ma santé ?

mardi 14 avril 2015 14:22

L'exposition aux polluants provoque des effets qui vont de l'allergie à la gêne respiratoire, voire à la crise d'asthme. Certains polluants ont également des effets mutagènes et cancérigènes.

Le détail des effets des différents polluants ici.

 

 

4 - Comment puis-je me protéger pendant un pic de pollution ? Le port d’un masque ou l’usage d’un purificateur d’air sont-ils efficaces ?

mardi 14 avril 2015 14:40

A ce jour, l'efficacité des purificateurs d'air n'a pas été démontrée. De même, les masques ne permettent pas de filtrer les particules fines qui sont beaucoup trop petites pour être retenues par ce type de filtre.

Pour se protéger, il convient surtout d'éviter les pratiques sportives. Au repos, un individu inhale 10 litres d'air par minute. Sa ventilation peut atteindre 100 litres par minute lorsqu'il fait du sport. Soit dix fois plus de particules fines.

Il est également préférable de limiter ses déplacements. Ainsi, on s'expose moins sur la route et on participe moins à la pollution avec son propre véhicule.

Lorsqu'on habite à proximité d'un axe routier très fréquenté, il est également préférable de n'ouvrir ses fenêtres que le soir ou la nuit, lorsque le trafic est moins dense.

5 - Quelles sont les personnes les plus vulnérables à la pollution atmosphérique ?

mardi 14 avril 2015 14:48

Les personnes les plus sensibles à la pollution sont :

  • Les enfants, car leurs poumons continuent de se former jusqu'à l'âge de 8 ans;
  • Les femmes enceintes, qui transmettent une partie des polluants respirés à leurs enfants;
  • Les personnes âgées, car la capacité respiratoire diminue dès l'âge de 30 ans;
  • Les asthmatiques, que leur maladie rend plus sensibles au pouvoir irritant des polluants;
  • Les insuffisants respiratoires et cardiaques, dont la santé est déjà fragilisée;
  • Les fumeurs, dont l'appareil respiratoire est déjà irrité par l'usage du tabac.

 

6 - Quels sont les comportements ou activités à éviter lors d’un épisode de pollution ?

mardi 14 avril 2015 14:49

Dans le cadre d'une procédure d'information et de recommandations, il est recommandé de ne pas modifier les activités sportives sauf pour les sujets étant sensibles ou qui présenteraient une gêne à cette occasion.

À partir du seuil d'alerte, il est recommandé d'éviter les activités sportives intenses.

En cas d'épisode de pollution dû à l'ozone, il est préférable de limiter ses sorties durant les heures les plus chaudes de la journée, lorsque les concentrations de ce polluant sont les plus élevées.

Le Conseil supérieur d'hygiène publique de France (CSHPF) souligne que la situation lors d'un épisode de pollution ne justifie pas de mesures de confinement ; il convient donc de ne pas modifier les pratiques habituelles d'aération et de ventilation.

Il recommande par ailleurs aux patients souffrant d'une pathologie chronique, asthmatiques, insuffisants respiratoires ou cardiaques de respecter rigoureusement leur traitement de fond, d'être vigilants par rapport à toute aggravation de leur état et de ne pas hésiter à consulter leur médecin. Il rappelle aux patients asthmatiques qui sont sujets à des crises d'asthme déclenchées par l'effort qu'ils peuvent, lors des épisodes de pollution atmosphérique, avoir recours à un bronchodilatateur inhalé en prévention, selon les recommandations de leur médecin traitant.

 

Plus de précisions sur la conduite à tenir en cas d'épisode de pollution sont disponibles sur l'Avis du CSHPF du 18 avril 2000.

En savoir plus

 

 

7 - Suis-je plus à l’abri de la pollution atmosphérique chez moi ou dans ma voiture  ?

mardi 14 avril 2015 14:50

Globalement, le confinement n'est pas une protection efficace, quel que soit le type de pollution observée. Dans le cadre d'une pollution aux poussières fines ou aux CO2, un cycliste est d'ailleurs moins exposé qu'un automobiliste, parce que ce dernier se trouve parmi d'autres voitures, à hauteur des pots d'échappement, dans un espace clos. Si en plus il est coincé dans un embouteillage et dans un tunnel, c'est encore pire.

Le mieux, c'est de se trouver en hauteur. On a pu constater que la pollution diminue de manière significative au-delà du troisième étage. Cela dit, être dans un espace clos est plutôt un facteur aggravant, un appartement étant fatalement moins ventilé qu'un espace extérieur.

8 - Quel est le mode de transport le moins polluant ?

mardi 14 avril 2015 14:50

Les véhicules essence et diesel polluent, surtout s'ils sont anciens.

>> Relire: Essence ou diesel: que choisir?

 

Il est donc préférable de recourir à des modes de transports moins polluants: transports en commun, véhicules hybrides, électriques ou vélos. Ces derniers sont infiniment plus sobres du point de vue des émissions de polluants.

Cela étant, si un véhicule électrique ne rejette pas la moindre émission, l'électricité qui le propulse n'est pas propre à 100%, car son énergie peut être produite par une centrale thermique. Celles-ci ont toutefois l'avantage d'être situées en dehors des zones de forte densité de population, ce qui n'est pas toujours le cas d'un axe routier très fréquenté.

A vélo ou à pied, vos émissions sont donc réduites à très peu de choses. Néanmoins, le frottement de vos semelles ou des pneumatiques sur la chaussée continue à produire des particules polluantes, du fait de l'abrasion de vos semelles et du revêtement routier. Une pollution naturellement moins importante que celle de votre voiture.

9 - Une mauvaise odeur est-elle toujours synonyme de pollution ?

mardi 14 avril 2015 14:51

Les spécialistes de la qualité de l'air ont coutume de dire « le propre ne sent pas. » Par conséquent, dès qu'il y a une odeur, on peut en déduire la présence de polluants.

Toutefois, inutile de paniquer, leur présence n'est pas forcément synonyme de danger pour votre santé.

10 - Est-ce que Air Lorraine peut intervenir à ma demande ?

mardi 14 avril 2015 14:58

Air Lorraine n'intervient pas à la demande des particuliers. La surveillance que l'association exerce découle de contraintes légales et réglementaires.

Lorsque vous vous avez un problème avec une source de pollution, qu'il s'agisse de votre voisin ou d'un industriel, plusieurs recours s'offrent néanmoins à vous.

 

Pour une odeur, le législateur prévoit différentes démarches qui peuvent vous menez jusqu'au tribunal d'instance :
>> Le détail des démarches

 

Globalement, lorsque vous êtes confrontés à un phénomène de pollution, il est recommandé de s'adresser à la mairie de votre commune. En vertu de son pouvoir de police, le maire peut intervenir auprès d'un émetteur de polluants.

 

Enfin, vous pouvez également vous adresser à la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL)
>>Formulaire de plainte de la DREAL