Depuis le 1er janvier 2017, Air Lorraine est ATMO Grand Est, nouvelle association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air pour le Grand Est.
AUCUNE ALERTE /  28 juin 2017 M'inscrire aux alertes

Dioxyde d’azote

Origines

Le monoxyde d’azote se forme par combinaison de l’azote N2 et de l’oxygène O2 atmosphériques lors des combustions à haute température. Ce polluant est émis par les installations de chauffage des locaux, les centrales thermiques de production électrique, les usines d’incinération et les automobiles. Le monoxyde d’azote est rapidement transformé en dioxyde d’azote par réactions avec d’autres oxydants de l’air. Le pot catalytique a permis, depuis 1993, une baisse des émissions des véhicules à essence. Il se rencontre également à l’intérieur des locaux (appareils au gaz : gazinières, chauffe-eau…).

A l’échelle planétaire, les orages, les éruptions volcaniques et les activités bactériennes produisent de très grandes quantités d’oxydes d’azote.

En raison de leurs origines, les oxydes d’azote sont présents dans l’atmosphère des villes et des zones industrielles.

Émissions des oxydes d'azote en Lorraine (source : Inventaire des émissions 2010 - Air Lorraine)Émissions des oxydes d'azote en Lorraine (source : Inventaire des émissions 2010 - Air Lorraine)

Effets

… sur la santé

Le monoxyde d’azote présent dans l’air inspiré passe à travers les alvéoles pulmonaires, il se dissout dans le sang où il limite la fixation de l’oxygène sur l’hémoglobine. Les organes sont alors moins bien oxygénés. Le dioxyde d’azote pénètre dans les voies respiratoires profondes où il fragilise la muqueuse pulmonaire face aux agressions infectieuses, notamment chez les enfants. Aux concentrations observées habituellement, le dioxyde d’azote provoque une hyperactivité bronchique chez les personnes souffrant d’asthme.

… sur l’environnement

Le dioxyde d’azote se transforme dans l’atmosphère en acide nitrique, qui retombe au sol et sur la végétation. Cet acide contribue, en association avec d’autres polluants, à l’acidification et à l’appauvrissement des milieux naturels. Les oxydes d’azote ont un rôle précurseur dans la formation d’ozone dans la basse atmosphère.

Réglementation

Niveaux aigus

Seuil d'information
et de recommandations
Seuil d'alerte Valeur limite horaire
pour la protection de la santé
200μg/m3 en moyenne horaire
dépassée pendant 3 heures
consécutives
400μg/m3 en moyenne horaire
pendant 3 heures consécutives (ou 200 µg/m3 si le seuil d’information
a été déclenché la veille et le jour même
et s’il y a un risque de dépassement pour le lendemain)
200 µg/m3 en moyenne horaire
à ne pas dépasser plus de 18 fois
par année civile

 

Niveaux chroniques

Dioxyde d'azote (NO2) Oxyde d'azote (NOX)
Valeur limite pour la protection de la santé Objectif de qualité Valeur limite pour la protection de la végétation
40 μg/m3 en moyenne annuelle 40 μg/m3 en moyenne annuelle 30 μg/m3, valeur moyenne annuelle