Depuis le 1er janvier 2017, Air Lorraine est ATMO Grand Est, nouvelle association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air pour le Grand Est.

Présentation des odeurs

Historique

Le réseau Air Lorraine en association avec la Direction Régionale de l’Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL Lorraine) ont développé un protocole en s’inspirant des expériences françaises en la matière. Ce protocole prévoit deux grandes pistes : la mise en place d’un jury de nez bénévoles et le recueil des plaintes.

 

Les odeurs

Les nuisances olfactives font partie de la pollution de l’air, telle qu’elle est définie par la loi sur l’air et l’utilisation rationnelle de l’énergie (Laure) du 30 décembre 1996.

Les molécules odorantes sont de natures variées et même à de faibles concentrations peuvent parfumer un grand volume d’air.
A ce jour, seul l’odorat humain est l’appareil le plus performant pour détecter une odeur.

Mais comment peut-on définir une odeur ?

C’est une émanation volatile susceptible de provoquer une sensation due à l’excitation des organes olfactifs. Cette définition indique un produit volatil, donc un produit qui vient de changer d’état en passant de la phase solide ou liquide à la phase gazeuse, dans des conditions extérieures propres à chaque composé.

De nombreuses activités humaines (agricoles, industrielles ou domestiques) sont sources de nuisances olfactives. Mais, on peut distinguer deux grandes origines :

  • Les odeurs provenant de la fermentation en milieu aérobie ou anaérobie
  • Les odeurs émanant des processus de transformation.

Les émetteurs d’odeurs dans l’environnement peuvent, par conséquent, être :

  • le secteur agroalimentaire
  • le secteur industriel
  • le secteur des déchets

SIGNALER
UNE GÊNE

À tout moment, vous pouvez signaler une gêne olfactive à l'aide de notre numéro vert :