Depuis le 1er janvier 2017, Air Lorraine est ATMO Grand Est, nouvelle association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air pour le Grand Est.

Comment ça marche ?

Constitution d'un jury de nez

Etant donné que l’analyseur le plus performant reste le nez, il paraît intéressant de mettre en place un jury constitué par un groupe de personnes volontaires pour évaluer la nuisance olfactive grâce à leur nez. Ces personnes devront être représentatives des populations susceptibles d’être exposées (âge, sexe, profession…).

Le concours de ce jury permettra de cerner le périmètre de présence de l’odeur dans l’environnement. Pour formaliser cette évaluation, il faut élaborer un questionnaire simple pour mesurer la gêne olfactive.

  • Sentez-vous une odeur :

OUI – NON

Si, oui, en la sentant, vous vous trouvez :

  1. Non gêné
  2. Un peu gêné
  3. Gêné
  4. Très gêné
  5. Extrêmement gêné

Restent à recueillir ces informations et à les traiter : numéro vert, site internet, courrier.
Toutes ces observations reportées sur une carte permettront de tracer la zone de gêne olfactive. En recoupant ces données avec les paramètres météorologiques, il sera peut-être possible de cerner l’origine de l’odeur.

Constitution d'un jury de nez "expert"

Dans un second temps, on peut compléter le dispositif :

  • en recensant tous les produits odorants présents sur le secteur d’étude
  • en formant les bénévoles à la reconnaissance spécifique de ces produits

Cette méthode permettra, en plus, d’obtenir le nom du composé à l’origine de l’odeur.

SIGNALER
UNE GÊNE

À tout moment, vous pouvez signaler une gêne olfactive à l'aide de notre numéro vert :